Défendre autrement



Avocate - Formatrice


Engagée dans une approche
globale et intégrative, de
prévention et de résolution
de conflit

CABINET Gaëlle DESAGE 

Défendre et former, quelle drôle d'idée !

Parce qu’être heureux au travail, prévenir, gérer un conflit nous demande à tous de développer des agilités relationnelles et émotionnelles de pouvoir sentir ce qui se passe en nous pour identifier nos besoins, être à l'écoute authentique de l'autre, décider d’aimer la vie avec ses difficultés, je me suis engagée dans la transmission en développant une activité de formatrice.

J'ai choisi un ensemble de formations dites intégratives parce que je considère l'être humain de manière globale dans toutes ses dimensions physiques, émotionnelles, mentales, comportementales, et sociales.


J’ai beaucoup de gratitude pour ceux qui m’ont permis de grandir, Isabelle FILLIOZAT avec qui je me suis formée pendant 8 ans, et pour laquelle j’ai transmis ses outils pendant 10 ans. Francis BUSSAT et Nicolle COLLIN qui m’ont soutenu, confronté et grâce auxquels j’ai pu regarder ma part d’ombre, toucher et panser ma blessure. Carlo MOïSO qui en me disant « Adieu Maître » lorsque je voulais quitter la défense m’a fait sentir que mon chemin était d’unir le droit et la psychologie


Divorces, familles recomposées, monoparentales, violence dans les groupes, violence intrafamiliale, licenciements, épuisement professionnel, maltraitance institutionnelle, la société d'aujourd'hui change.

Prendre en considération les lois de la relation, développer l'écoute, identifier les enjeux émotionnels qui sous-tendent les crises, les tensions, et les litiges, tel est pour moi le défi de la défense d'aujourd'hui.

Transmettre de telles agilités à des parents, des professionnels, m'est apparu comme une évidence pour participer à ma mesure à plus de justice sociale, plus de responsabilité personnelle,  pour sortir d'un monde de compétition qui nous épuise et pour contribuer au développement de relations ancrées dans la coopération et le respect.


Mère de 3 enfants, belle-mère de 3 autres, divorcée et remariée, j’ai traversé les crises, la douleur de la séparation, les sentiments de culpabilité, la difficulté à poser un cadre et à le tenir pour continuer à fonder.


Avocate à 25 ans, lors de ma première désignation, en garde à vue, j’ai été bouleversée par la souffrance des mis en cause, par leur solitude, nonobstant leurs passages à l’acte destructeurs.


J’ai vite senti et discerné que derrière la violation de la loi (violence, abus sexuel, harcèlement, stupéfiants), il y avait une histoire, une blessure non-traitée que la transgression cherchait à révéler. C’est grâce à eux aussi, et à mes difficultés personnelles que j’ai mobilisé mes forces pour comprendre, soutenir, rappeler le cadre, même quand il paraissait insupportable, faire des liens pour être une passeuse, transformant la malheureuse crise en une opportunité de changement et de responsabilité.


Nous pouvons tous semer les graines pour que le bonheur se répande autour de nous.